Une revue complète sur l’informatique décisionnelle: exemples, outils, tout ce que vous devez savoir

qu'est-ce que l'informatique décisionnelle

Table of Contents

Trois choses ont fait de l’informatique décisionnelle (Business Intelligence ou encore BI en anglais) l’un des sujets les plus populaires du moment : des données, des données, et encore des données ! Il n’y a pas si longtemps, les décisions les plus importantes d’une entreprise étaient définies par l’expérience et l’intuition. Aujourd’hui, cependant, une gestion efficace repose sur des informations exploitables grâce aux données.

L’époque où les entreprises manquaient de données est depuis longtemps révolue. Aujourd’hui, elles en sont submergées. Si vous vous sentez perdu face à la quantité de données que votre entreprise collecte, il est peut-être temps pour vous de commencer à réfléchir à une solution de veille stratégique.

Mais savez-vous réellement ce qu’est l’informatique décisionnelle? Voulez-vous savoir pourquoi il peut être intéressant d’investir dans une technologie de BI ? Connaissez-vous les types de solutions et de réponses que vous pouvez obtenir avec un logiciel d’informatique décisionnelle ? Nous allons répondre à ces questions.

Qu’est-ce que l’informatique décisionnelle ?

Techniquement parlant, le processus de collecte, d’analyse et de transformation des données brutes en informations précieuses est appelé exploration de données ou « data mining ». De cette manière, l’exploration de données facilite l’informatique décisionnelle en décodant et en transformant des données brutes et non structurées en informations faciles à comprendre que les équipes BI peuvent utiliser pour obtenir des informations commerciales importantes.

Ainsi, l’informatique décisionnelle permet de prendre des décisions fondées sur les données, permettant aux entreprises d’identifier les processus inefficaces, de trouver des modèles et des tendances, de s’adapter facilement aux changements sur leurs marchés et de mettre en œuvre des stratégies commerciales solides. En d’autres termes, la BI renforce le processus de prise de décision de l’entreprise.

qu'est-ce que l’informatique decisionnelle

Mais quels types d’outils, de méthodes et de programmes sont utilisés pour collecter, analyser et transformer les données en informations commerciales précieuses ? Jetons un coup d’œil à certaines des technologies de veille stratégique les plus populaires et les plus puissantes du marché.

Outils d’informatique décisionnelle

D’une manière générale, lorsque nous parlons d’outils ou de logiciels de Business Intelligence, nous parlons de solutions permettant aux entreprises de créer de la valeur à partir du big data. Voyons quelles sont les fonctionnalités et les outils de Business Intelligence les plus importants sur le marché.

Comment cela fonctionne

Avant de parler des fonctionnalités et des outils, il est important de comprendre comment fonctionne l’informatique décisionnelle. Pour ce faire, nous allons nous intéresser au processus en cinq étapes mis en évidence dans le Guide ultime de l’informatique décisionnelle par l’entreprise TechTarget. Du chargement des données dans les entrepôts de données à l’autonomisation des systèmes d’aide à la décision, voici les principales étapes d’un processus d’informatique décisionnelle :

  1. Les données sont intégrées et chargées dans des entrepôts de données.
  2. Les ensembles de données sont organisés en modèles de données analytiques (OLAP) pour les préparer à l’analyse.
  3. Les professionnels de l’analyse d’entreprise et de la BI exécutent des requêtes sur ces données.
  4. Les résultats des requêtes sont intégrés dans des tableaux de bord, des visualisations de données et des rapports.
  5. Les chefs d’entreprise et les employés utilisent les informations pour la prise de décision et la planification stratégique.

Maintenant que nous savons comment fonctionne la BI, il est temps de voir les types de fonctions et de caractéristiques que la technologie de l’informatique décisionnelle offre aux entreprises.

Qu’offrent les outils d’informatique décisionnelle ?

En ce qui concerne les caractéristiques et les fonctions, la technologie de la veille stratégique est assez généreuse.

La liste suivante, basée sur le BI Software Features Tree de BI publié par Capterra, nous offre un bon aperçu des fonctionnalités les plus populaires fournies par les meilleures applications logicielles d’informatique décisionnelle. Le pourcentage figurant à côté de chaque fonctionnalité indique la présence de cette fonctionnalité particulière parmi les 20 meilleurs produits d’informatique décisionnelle présentés par Capterra :

  • Analyse de données et analytique (100%)
  • Rapports ad hoc (100%)
  • Tableaux de bord (100%)
  • Mesures de performance (95%)
  • Visualisation de données (90%)
  • Requête ad-hoc (90%)
  • Analyse ad-hoc (85%)
  • KPIs (85%)
  • Budgétisation et prévisions (70%)
  • Benchmarking (65%)
  • Analyse de rentabilité (65%)
  • Indicateurs de tendances/problèmes (60%)
  • Planification stratégique (60%)
  • OLAP (60%)
  • Analyse prédictive (55%)

À la suite de cette liste, une enquête menée par SelectHub auprès de chefs d’entreprise a montré que les fonctionnalités de base de l’informatique décisionnelle sont les plus souhaitées par la majorité des experts du secteur et des utilisateurs professionnels. Les répondants à l’enquête se sont montrés particulièrement intéressés par les fonctions de tableaux de bord et de visualisations.

C’est particulièrement vrai pour les petites entreprises qui n’ont pas les moyens de consacrer suffisamment de ressources aux technologies décisionnelles. Un article publié par Capterra sur les caractéristiques de l’informatique décisionnelle pour les petites entreprises a identifié trois caractéristiques essentielles pour les petites entreprises :

  1. Tableaux de bord
  2. KPIs
  3. Requêtes ad-hoc

Dans cette optique, l’Ultimate Guide to Business Intelligence in The Enterprise de TechTarget énumère les fonctions les plus importantes des plateformes actuelles :

• Suivi et mesure des activités
• Analyse des données
• Rapports et diffusion d’informations
• Analyse prédictive

Mais quels outils de BI offrent ce genre de fonctionnalités ? Quels sont les systèmes de veille stratégique les plus populaires sur le marché ? Jetons un coup d’œil.

Exemples d’outils de business intelligence

Lorsqu’il s’agit de tendances en matière d’informatique décisionnelle, l’énorme croissance des systèmes de BI est à noter en premier. Cela peut être intimidant lorsque vous essayez de choisir le bon outil pour votre organisation. Cependant, cette augmentation spectaculaire s’est accompagnée d’une baisse des coûts des logiciels, ce qui a favorisé l’adoption des outils de BI dans tous les types d’organisations.

Chaque année, Gartner publie le Magic Quadrant for Analytics and Business Intelligence Platforms, un rapport spécial dans lequel l’entreprise répertorie les meilleurs outils de veille stratégique du marché. (Téléchargez le rapport original de Gartner.) Dans le graphique suivant, vous pouvez voir les outils et les plateformes les plus populaires en février 2021 :

un comparatif des outils d'informatique décisionelle

Cette liste suivante fournit des informations sur certains des outils de BI les plus populaires du marché et leurs principales caractéristiques :

Microsoft Power BI (préparation des données, découverte visuelle des données, tableaux de bord interactifs, solutions d’analyse d’entreprise)
• Tableau (visualisation de données, solutions d’analyse d’entreprise, tableaux de bord)
• Qlik (analyse de données, intégration de données, analyse augmentée, tableaux de bord)
• Google (Looker) (analyse de données, rapports, tableau de bord)
• MicroStrategy Analytics (tableaux de bord personnalisés, outils d’analyse des données, rapports)
• Domo (visualisations de données, tableau de bord)
• TIBCO Software (analyse dans les tableaux de bord, visualisation interactive, préparation des données)
• Oracle (ingestion de données, analyse augmentée, visualisations, tableaux de bord, rapports, mobilité)
• IBM (analyse d’entreprise, rapports d’entreprise, visualisation de données)
• Sisense (analyse d’entreprise, visualisation de données)

Comment l’informatique décisionnelle est-elle utilisée ?

Les fonctionnalités et outils que nous avons mentionnés précédemment permettent aux entreprises de faire toute une série de choses. La liste suivante de Klipfolio donne un bon aperçu de ce que les entreprises peuvent grâce à leurs outils de BI :

• Analyser le comportement des clients, leurs habitudes d’achat et les tendances des ventes.
• Mesurer, suivre et prévoir les ventes et les performances financières
Budgétisation et planification financière et prévisions
• Suivre les performances des campagnes de marketing
• Optimiser les processus et les performances opérationnelles
• Améliorer l’efficacité de la livraison et de la chaîne d’approvisionnement
• Mettre en œuvre l’analyse commerciale du web et du commerce électronique
• Mesurer la gestion de la relation client
• Effectuer une analyse des risques et des facteurs de valeur stratégiques

De toute évidence, la façon dont l’informatique décisionnelle est utilisée dépend beaucoup du type d’entreprise et du secteur. Dans l’image suivante, nous pouvons voir comment certaines industries appliquent l’informatique décisionnelle afin d’atteindre des objectifs très spécifiques.

Objectif ultime informatique décisionnelle

Malgré tous les avantages que l’informatique décisionnelle offre aux entreprises, elle sert des objectifs qui vont bien au-delà des frontières du monde corporate. En fait, l’informatique décisionnelle est apparue comme un outil formidable pour combattre certains des principaux problèmes qui affectent notre monde.

L’un des exemples les plus notables en est la Fondation Tableau, une initiative créée par des employés de la populaire plate-forme qui encourage l’utilisation de données, de faits et de raisonnements analytiques pour résoudre des problèmes tels que l’injustice raciale, la faim, le problème des sans-abris et l’inégalité entre les sexes.

En matière de lutte contre la faim, par exemple, Tableau a noué un partenariat avec Feeding America, la plus grande organisation de lutte contre la faim aux États-Unis, et  a considérablement amélioré la capacité de cette organisation à mettre en œuvre des solutions basées sur les données.

« [Tableau] nous permet de mieux accompagner les banques alimentaires. Cela nous permet également, en tant que réseau, de faire progresser nos indicateurs pour fournir une analyse plus approfondie et plus flexible des différents types de questions que les gens du réseau pourraient poser sur le travail que nous faisons », explique Stephanie Zidek, Directeur des données et des analyses chez Feeding America.

Quels sont les avantages des BI ?

Nous avons présenté plusieurs exemples concrets d’applications de l’informatique décisionnelle . Cependant, d’un point de vue plus général, l’objectif ultime de l’informatique décisionnelle est d’aider les entreprises à prendre des décisions stratégiques bien informées et basées sur des données. Lorsque les entreprises y parviennent, elles peuvent bénéficier des avantages suivants :

  • Prendre le contrôle des données commerciales générées par l’entreprise
  • Répondre efficacement à des questions commerciales spécifiques
  • Améliorer les processus de prise de décision
  • Identifier les processus inefficaces au sein de l’organisation et améliorer la connaissance de l’entreprise.
  • Mieux comprendre les opérations et les défis de l’entreprise.
  • Augmenter la productivité
  • Identifier les tendances et les opportunités du marché
  • Mettre en œuvre des stratégies commerciales solides
  • Stimuler les ventes et les revenus
  • Obtenir un avantage sur le marché

Comme vous pouvez le constater, l’impact que l’informatique décisionnelle peut avoir dans les organisations est énorme. Si vous vous demandiez encore pourquoi nous avons besoin de l’informatique décisionnelle aujourd’hui, nous espérons que ces avantages vous feront comprendre le rôle significatif de l’informatique décisionnelle.

Exemples d’applications de l’informatique décisionnelle

Afin d’en voir le côté pratique, nous aimerions conclure cet article par quelques exemples qui vous permettront de constater l’impact que l’informatique décisionnelle peut avoir dans différents domaines et organisations.

Dans le milieu non lucratif

En raison du financement qu’elles reçoivent, les organisations à but non lucratif doivent être très efficaces en termes de responsabilité et de transparence. Dans cet exemple, une organisation à but non lucratif décide de suivre efficacement toutes les activités qu’elle mène. Pour ce faire, cet organisme sans but lucratif introduit un système de feuille de temps avec des capacités de BI dans ses opérations commerciales. (Pour voir plus d’exemples, découvrez notre article consacré à ce sujet.)

Grâce à ce système, l’organisation est en mesure de suivre avec précision le temps de tout son personnel et donc, le temps et le coût réel associés à chacune des activités qu’elle mène. Avec cette solution BI, l’organisation est en mesure d’améliorer ses processus de décision et de gérer efficacement son budget.

Si vous voulez en savoir plus sur cet exemple concret, nous vous invitons à lire notre entretien avec Aldy Milliken, directeur du Kentucky Museum of Art and Craft.

Dans le secteur du commerce de détail

Imaginons que vous ayez un magasin de vêtements qui possède des boutiques physiques et virtuelles : votre entreprise propose une carte de membre que les utilisateurs doivent utiliser chaque fois qu’ils achètent quelque chose dans vos magasins et/ou sur votre plateforme de commerce électronique. Chaque fois qu’un client utilise sa carte, votre système recueille des données sur ce client particulier et sur sa transaction.

Des milliers de transactions ont lieu dans vos magasins et la quantité de données commerciales collectées dans votre système est énorme. À ce stade, vous décidez qu’il est temps d’introduire une solution d’ informatique décisionnelle dans votre entreprise.

Grâce à l’informatique décisionnelle, vous êtes en mesure d’exécuter des rapports analytiques sur toutes les données que vous avez recueillies auprès de vos clients. Cela vous permet de comprendre plusieurs choses, dont les suivantes :

  • Le niveau de fidélité de vos clients
  • Les produits les plus populaires dans vos magasins
  • La fréquence à laquelle les clients achètent des produits chez vous
  • Leur préférence en termes d’achats physiques ou en ligne

Avec ce type d’informations entre vos mains, vous pouvez comprendre, voire prédire, les besoins, les préférences et les habitudes de vos clients. Vous pouvez également anticiper de nouvelles opportunités, offrir un meilleur service à la clientèle, et optimiser vos campagnes de marketing.

En d’autres termes, votre solution d’ informatique décisionnelle vous fournit un aperçu précieux concernant l’historique des transactions et des comportements de vos clients, informations que vous pouvez utiliser pour améliorer vos services, augmenter vos ventes et différencier votre marque.

Comme vous pouvez le constater, la technologie de veille stratégique est un élément central du monde des affaires d’aujourd’hui. Si votre entreprise gère beaucoup de données mais que vous n’en tirez rien, il est peut-être temps de mettre en œuvre une stratégie d’informatique décisionnelle dans votre organisation.

Writer specialized in finance, tech and SaaS. Apart from writing, he loves football and cultural walks around Rome.

Comments

Related posts

Comment élaborer une stratégie réussie et mesurable dans une entreprise 100 % télétravail ?

Published: 2021/9/29 | Carlos Quintana

Que vous gériez une équipe à distance depuis des années ou que la COVID-19 vous ait obligé à adopter rapidement un modèle de télétravail, il est essentiel de savoir comment élaborer une stratégie de télétravail efficace et mesurable. Dans cet article, nous offrons des conseils pratiques aux managers pour les aider à gérer les membres […]

Read more

Plus de la moitié des PME françaises ne mesurent pas le temps de travail de leurs salariés – enquête exclusive Beebole

Published: 2022/3/9 | Samuel Monthuley

Seulement 36 % des PME mesurent le temps de travail de leurs employés. C’est ce qui ressort d’une enquête exclusive menée par Beebole auprès de cadres et dirigeants de petites et moyennes entreprises françaises (rapport complet à télécharger à la fin de cet article). Comment les PME françaises décomptent-elles le temps de travail ? Quels […]

Read more

Pourquoi toutes les entreprises devraient mettre en place un entrepôt de données (EDD)

Published: 2022/3/16 | Samuel Monthuley

Que vous soyez une TPE du bâtiment, une PME de services ou une ETI industrielle, vous récoltez des données sur votre activité. Temps passé, délais de paiement, satisfaction client… ne sont que quelques exemples concrets de données qui vous sont utiles pour piloter votre entreprise. Il est souvent assez facile de récolter ces données. Parfois, […]

Read more